Page précédente
Mots-clés : fard, onguent, analyse chimique, antiquité, histoire
Standardisation de la fabrication du blanc de plomb sous forme de pastilles. A) Cimetière du Céramique, Athènes, tombe 24 ; B) pyxide tripode, musée national d’Athènes.

Les très nombreux objets découverts dans des sépultures sont une source extraordinaire d’étude des coutumes de la vie quotidienne durant l’Antiquité. En particulier, les fouilles de tombes égyptiennes ou gréco-romaines ont livré des objets et des matières qui servaient pour les soins de la peau et le maquillage.
 

Les analyses chimiques effectuées sur des prélèvements permettent de déterminer les composants organiques et minéraux qui constituaient les fards, les onguents, les crèmes ainsi que différentes autres substances médicales. Associées à l’étude précise des textes anciens, ces données montrent la mise en œuvre de procédés complexes de formulation.

Quelques exemples concrets révèlent une remarquable continuité des demandes et des savoir-faire dans le domaine de la dermo-cosmétique à travers les âges.

Vidéo de la conférence (durée 36:51)
Retrouvez ici toutes les vidéos de ce colloque. Possibilité de les télécharger.

Auteur(s) : Philippe Walter
Source : Colloque Chimie, dermo-cosmétique et beauté, 17 février 2016, Fondation de la Maison de la Chimie
Niveau de lecture : pour tous
Nature de la ressource : article