Page précédente
Mots-clés : grenat, almandin, cloisonné, analyses XRF

Les pierres fines mises au jour dans les couches de l’Antiquité tardive du chantier du Théâtre Diana, à Alexandrie, pointent clairement l’existence d’un quartier artisanal consacré à l'élaboration d’objets de parure et d'ornementation. La variété des matériaux en souligne la richesse. Parmi eux, de nombreux grenats ont été retrouvés à l'état de déchets de taille ou d'objets ébauches.

Les premières analyses XRF indiquent qu’il s’agit probablement de grenats almandins provenant du nord de l’Inde. Un catalogue de ces grenats, et de leurs principales caractéristiques, est présenté puis restitué dans le contexte archéologique du site, et comparé aux autres sites de la ville d’Alexandrie.

La question de la destination commerciale de ces grenats, aux différentes périodes d’activité des ateliers du Diana est discutée

Vidéo de la conférence (durée 28:51)
Retrouvez ici toutes les vidéos de ce colloque. Possibilité de les télécharger.

Auteur(s) : Patricia Rifa-Abou El Nil (Centre d’Études Alexandrines, CNRS, USR3134) Thomas Calligaro (Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France)
Source : Colloque Chimie et Alexandrie dans l'Antiquité, 13 février 2019, Fondation de la Maison de la chimie
Niveau de lecture : pour tous
Nature de la ressource : article + conférence