Mediachimie | Le sang des animaux est-il toujours rouge ?

Date de publication : Vendredi 18 Décembre 2015
Rubrique(s) : Question du mois

L’oxygène, carburant de la vie, étant peu soluble dans l’eau, il a fallu que la vie invente des molécules chimiques, véritables « camions transporteurs de l’oxygène », qui le transporte dans tous les tissus de l’organisme via le réseau autoroutier de la circulation sanguine.

Ainsi chez les vertébrés, c’est l’hémoglobine qui fait office de camion transporteur. Il s’agit d’une protéine contenant en son sein un ion du fer (Fe2+), capable de fixer l’oxygène.

L’ensemble hémoglobine - oxygène forme un complexe qui donne au sang, sa couleur rouge vif.

Mais qu’en est-il des mollusques, homards et certains crustacés ?

Chez les invertébrés, certains mollusques, les arthropodes comme le poulpe (octopus) ou les crustacés et les limules, ce n’est plus l’hémoglobine mais l’hémocyanine qui fait office de camion transporteur. Cette protéine contient en son sein deux ions du cuivre (Cu2+), et non plus un ion du fer, capable de fixer l’oxygène.

L’ensemble hémocyniane - oxygène forme un complexe donnant au sang, une couleur bleu-vert (cyanos en grec).

Observations, adaptation et applications

La couleur bleue du homard résiste à la congélation mais disparait au profit du rouge quand on le plonge dans l'eau bouillante. L’octopus (poulpe), au sang bleu, s’adapte à la vie dans des eaux aussi froides que tempérées à chaudes. Les raisons en restent encore à determiner.

Grâce à la sécrétion d’une molécule protéique, le sang bleu des limules sait encercler l’ennemi et le gélifier sur place. Ainsi, ces animaux, qui ont peu évolué depuis 500 millions d’années, nous offrent leur sang pour vérifier la non-contamination bactérienne d’instruments médicaux ou de l’eau utilisée pour les dialyses.

Mais comment, alors qu’ils sont démunis de système immunitaire, ces êtres vivants ont-ils pu traverser sans encombre 500 millions d’années? Pourrait-on envisager d’autres domaines d’intérêt comme l’aide au diagnostic, la lutte contre des infections virales ou contre les cancers?

Et qu’en est-il chez l’homme ?

On disait que les nobles avaient le sang bleu. L’usage de la guillotine durant la Révolution française a fait tomber ce mythe. Ils avaient comme tout le monde un sang rouge !

Et quand l’homme ou le bébé est « cyanosé », il s’agit d’un manque d’oxygène. L’hémoglobine ne transporte alors plus assez d’oxygène et le sang prend alors une couleur bleue.